Bon à savoir sur les procédés de cuisson

Utilisés dans la cuisine de tous les jours, les procédés de cuisson sont variés. Ils permettent de mettre en exergue certaines saveurs et nous permettent de déguster des plats sans bactéries. Ils sont variés et il y’a une multitude de choses à savoir sur ces procédés de cuisine afin de savoir lequel utiliser dans des cas donnés. 

Qu’est-ce qu’un procédé de cuisson ?        

Un procédé de cuisson est une succession d’action ayant pour but de cuire un aliment à l’aide d’une augmentation de la température. C’est le fait de soumettre un aliment  à l’action du feu ou d’une source de chaleur afin de la fait cuire. Dans la cuisine de tous les jours, on distingue trois procédés de cuisson. En premier, nous avons les cuissons par concentration. En deuxième, nous avons les cuissons par expansion. Enfin les cuissons mixtes qui sont de plus en plus utilisées et correspondent à l’utilisation conjuguée des deux premiers procédés de cuisson.   

Les cuissons par concentration        

On regroupe sous ce nom tous les types de cuisson idéale pour l’obtention de la réaction de Maillard. Ils permettent la concentration du jus au cœur du poisson, de la viande ou de l’aliment lui-même. Il y’a plusieurs manières de parvenir à une cuisson par concentration.

La cuisson au gril ou au barbecue

Ce procédé de cuisson est le plus utilisé. Elle permet d’avoir des poissons et des viandes grillées bien juteuses. Cependant, son utilisation n’est pas si conseillée. En effet, elle favorise la formation des nitrosamines qui sont des composés potentiellement cancérigènes. En cuisson mixte,  elle est recommandée pour finir la cuisson de viande ou de poisson mariné.

La cuisson à la poêle

Les aliments cuits grâce à ce procédé conservent toutes leurs saveurs. Il va falloir privilégier les graisses mono-insaturées ou saturées (huile d’olive , huile d’arachide ou huile de coco) lorsque vous êtes sur le point d’utiliser ce mode de cuisson. Par ailleurs, ce procédé entraîne aussi la genèse de particules hautement cancérigènes.

La friture

C’est le seul procédé de fritures qui ne produit pas de substances cancérigènes pour l’organisme. Pourtant, elles doivent se faire avec une huile riche en acides gras saturés. Et retenez à l’esprit que le bain de friture ne doit pas être conservé plus de huit fois.

Dans la catégorie des cuissons par concentration, on distingue aussi la cuisson au four traditionnel et celles au Wok. 

Les cuissons par expansion  

Par opposition à la cuisson par concentration, ces types de cuisson ne respectent pas les lois de la réaction de Maillard. Ce sont les procédés de cuisson  idéale niveau diététique, car elles ne nécessitent pas de matières grasses. Cependant, elle présente un inconvénient terrible. En réalité, lors de ce type de cuisson, l’expansion de jus produits. Les composantes organoleptiques des aliments se mélange ainsi au liquide de cuisson. Il convient alors de ne pas jeter ces derniers, mais de les conserver et en faire des bouillons afin de profiter de tous les nutriments contenues dans ces aliments. Les procédés les plus utilisés pour ce type de cuisson sont la cuisson à vapeur et la cuisson à l’eau. La cuisson par expansion est aussi le procédé de cuisson non toxique par excellence. Ces types de cuisson produisent peu ou presque  pas de substances cancérigènes.