Coutellerie : opter pour des cadeaux originaux

Quelle meilleure idée qu’offrir à une personne qui aime les plaisirs de la table, les partager mais aussi mettre la main à la pâte, un ustensile ou un objet qui pourra lui servir pour ce faire, dans sa cuisine ou bien sur la table. Le couteau s’y prête tout particulièrement et, si de nombreuses idées naissent chaque jour chez les créateurs d’arts de la table, il peut sembler difficile de se tenir au courant de tout et d’ainsi pouvoir dénicher l’idée parfaite.

Nous vous proposons dont de découvrir deux de celles qui nous ont le plus séduit dernièrement.

Un couteau “tatoué”

Si le couteau est un indispensable des arts de la table, cela a aussi longtemps été un cadeau traditionnellement fait aux hommes. Il convenait en effet d’en porter toujours un sur soi, et s’en voir offrir était comme un rite de passage à l’âge adulte. Sans pour autant revenir à ces usages quelque peu désuets, le couteau n’en revient pas moins sur le devant de la scène avec des idées nouvelles. Chez Deejo, les couteaux sont tatoués : leur lame s’orne d’un motif qui n’est pas sans rappeler ceux qui peuvent marquer la peau. En personnalisant ainsi votre couteau, ainsi qu’en choisissant sa longueur, le matériau dans lequel sera réalisé son manche, ainsi que sa finition, vous obtiendrez un couteau sur mesure, et ainsi donc unique. N’hésitez pas à aller visiter leur site si vous souhaitez en savoir plus. À noter que ces couteaux personnalisables existent à la fois sous la forme de couteau de poche, qui par conséquent se replie, mais aussi de sets de 6 couteaux de table, une façon unique de donner un incroyable cachet à vos repas en famille ou entre amis.

Un set de couteaux japonais

Ces couteaux sont réputés partout dans le monde et constituent la référence absolut en matière de couteaux de cuisine. La gastronomie japonaise nécessite en effet un travail d’une grande précision, c’est pour cela que les ustensiles sont à la fois si différents concernant leur usage, et si performants. Il est possible de trouver des ensembles allant de 3 à 10 couteaux, voire plus, le plus courant étant constitué de 7 pièces. Il en existe à tous les prix, qui peuvent atteindre des sommets à peine imaginables pour peu que les couteaux soient conçus par un artisan réputé.
Dans le cas où vous n’en choisissez qu’un, optez sans hésiter pour le santoku : il est à la fois le plus connu des couteaux japonais, reconnaissable entre tous à la forme de sa lame, mais aussi et surtout le plus polyvalent. On peut l’utiliser pour trancher, pour ciseler, ou encore pour émincer. Et sa lame a beau être assez imposante, puisqu’elle mesure souvent autour de 20 centimètres de long pour une largeur oscillant entre 5 et 7 centimètres, elle présente la particularité d’être d’une précision incomparable. Le rendant ainsi indispensable en cuisine.

Une fois votre choix fait, n’oubliez cependant pas la règle immuable lorsque l’on offre un couteau : il convient de l’échanger contre une pièce de monnaie. Et ce, afin de ne pas couper l’amitié.